As-Sahifah - Hadith 31 à 40

001-010 011-020 021-030 031-040
041-050 051-060 061-070 071-080
081-090 091-100 101-110 111-120
121-130 131-137


31 - La base de l'Islam.
Abou Hourayra (QAA) rapporte que le Messager d'Allah (PBSL) a dit :
« Evitez de me poser trop de questions si je ne me prononce pas sur quelque chose.
Les communautés qui vous ont précédées se sont perdues à cause de la quantité de questions qu'ils posaient à leurs prophètes et du fait qu'ils se sont opposés à eux.
Lorsque je vous interdit de faire quelque chose, évitez-le, et lorsque je vous demande de faire quelque chose, faites-le si vous le pouvez. »

Ce hadith est une leçon à appliquer de nos jours où tout est sujet à questions. Le Prophète (PBSL) lui même n'incitait pas ses compagnons à lui poser des questions de peur que les réponses révélées par Allah (ST) ne mettent la communauté mal à l'aise ou en difficulté du fait d'une profusion de règles, d'interdits et d'obligation immuables.

Allah a laissé des choses au bon vouloir de l'Homme et c'est pour consacrer sa liberté d'action dans la vie de tout les jours.
Cependant, Allah a émis des grandes lignes directrices, a révélé un ensemble de valeurs que le musulman doit suivre et concrétiser au quotidien. Ces grandes lignes laissent une certaine liberté d'action et la capacité pour l'Islam d'évoluer avec son temps, de s'adapter à toute circonstances. C'est, pour garder cette facilité de pratique de l'Islam et l'absence de contraintes insurmontables en matière de religion qu'Allah (ST) a révélé à son Prophète (PBSL) ce conseil aux compagnons. C'est ce conseil, appliqué en son temps, qui a donné la grande facilité de pratique dans l'Islam que nous devons consacrer aujourd'hui.
Dans la jurisprudence islamique, on différencie les adorations et les actes de la vie quotidienne.

En ce qui concerne les adorations : Tout chose est interdite SAUF ce qui est clairement demandé par Allah (ST) et son Prophète (PBSL). Cela étant fait pour éviter que des gens ne rajoutent des choses à la religion d'Allah (ST), pour garder la religion et ses adorations pures et à l'abri de toute influence ou considération humaine. L'Islam, c'est adorer Allah (ST) seul, sans associés et de la manière qu'Il agréé.
Exemple : rajouter une unité de prière lors d'une prière obligatoire (faire 5 unités pour le 'Asr par exemple) parce que l'on veut faire plus que les autres est INTERDIT. C'est ce qu'on appelle une "bid'a", une innovation dans la religion et c'est un grave péché qui mène à l'égarement, et qui de l'égarement mènera à l'enfer. Qu'Allah (ST) nous en préserve.
En ce qui concerne les actes de la vie quotidienne, tout est autorisé SAUF ce qui est clairement interdit (et qui est donc contraire aux valeurs de l'Islam).
Exemple : Il est autorisé pour les musulmans de manger de tout sauf ce qui est clairement interdit comme la viande de porc, la viande de la bête qui n'a pas été sacrifiée pour Allah, et les cadavres.

32 - Le jeûne en état de janaba (impureté sexuelle).
Abou Hourayra (QAA) rapporte que le Messager d'Allah (PBSL) a dit :
« Après l'appel à la prière de l'aube, quiconque est en état de janaba (l'impureté sexuelle après un rapport intime), qu'il ne jeûne pas ce jour. »
Il s'agit ici d'une directive ancienne, abrogée par la suite par le Coran (Sourate 2 verset 187). Certains ont interprété cela comme une manière de dire qu'il ne faut pas avoir de rapports intime après l'apparition de l'aube lorsque l'on jeûne.

33 - Les 99 noms d'Allah (ST).
Abou Hourayra (QAA) rapporte que le Messager d'Allah (PBSL) a dit :
« Allah (ST) a 99 noms(1), un de moins que cent. Celui qui se souvient d'eux (1) entrera au Paradis.
Allah (ST) est impair et aime les nombres impairs. »

(1) Le terme "nom" peut aussi être traduit par "attribut". Ce sont des choses qu'Allah (ST) possède, qu'Il fait et qu'Il donne lui même dans certains versets (Le Vivant, Le Miséricordieux, L'Omniscient, etc). Certains de ces noms (ou attributs) sont difficilement traduisibles

(2) L'expression «s'en souvient» ne veut pas seulement dire que la personne les connaît par coeur mais aussi qu'il se souvienne de leur signification lorsqu'il agit dans la vie de tous les jours.

34 - Conseil pour éviter la jalousie.
Abou Hourayra (QAA) rapporte que le Messager d'Allah (PBSL) a dit :
« Quand l'un d'entre vous voit une personne à qui Allah (ST) a donné plus de biens et de vertus, il doit se rappeler que d'autres personnes sont encore moins bien pourvues que lui. »
Ce hadith est une leçon pour les croyants qui réflechissent. Nous nous devons donc d'être reconnaissants envers Allah (ST) pour ce que nous avons, et nous mettre à l'abri du péché qu'est la jalousie.

35 - L'impureté de la bave du chien.
Abou Hourayra (QAA) rapporte que le Messager d'Allah (PBSL) a dit :
« Si un chien a léché le recipient de l'un d'entre vous, qu'il le lave sept fois pour le purifier. »
Ce hadith ne donnant pas de détails sur la manière de laver le récipient, il a été expliqué de plusieurs manières différentes dans la jurisprendance islamique. Certains savants ont dit qu'il fallait lavé le récipient 7 fois avec de l'eau, d'autre incluent dans ces 7 fois un lavage réalisé avec de la terre.

36 - La prière en groupe.
Abou Hourayra (QAA) rapporte que le Messager d'Allah (PBSL) a dit :
« Par Celui qui détient mon âme dans Sa main, mon coeur a parfois envie que j'ordonne à mes compagnons d'aller me chercher des fagots de bois, puis que je commande à quelqu'un de diriger la prière en groupe en mon absence et que j'aille mettre le feu aux maisons de ceux qui ne se rendent pas à la prière en groupe. »(1)
Ce hadith n'est pas à comprendre au sens premier, c'est à dire comme un appel à brûler les maisons des gens de Médine qui n'allaient pas à la prière en groupe. Si Allah (ST) voulait, il aurait demander au Prophète (PBSL) de faire cela ou de châtier les gens qui faisait cela. Si c'était nécessaire, Allah (ST) l'aurait demandé clairement. Nous savons tous qu'il est interdit de porter atteinte aux personnes et à leurs biens en règle générale. Même en cas de guerre, le Prophète (PBSL) était bienveillant car c'est cela le comportement du musulman. Rien ne doit être fait aux gens qui ne combattent pas, ni aux veillards, ni aux femmes ou aux enfants et aucune dégradation ne doit être faite. Alors que dire de quelqu'un de musulman mais qui ne vient pas à la prière en groupe ? Nous comprenons donc que ce hadith ne peut être interprété de manière littérale mais qu'il y a un sens second qui nécessite reflexion et contextualisation.

Comment, alors, expliqué ce hadith contenu dans quelques recueils et dans celui-ci en particulier (l'un des premiers) ?
Les savants qui nous ont précédés l'ont expliqué de plusieurs manières :

1ère explication - Le Prophète souhaitait peut être par cela stigmatiser les gens qui ne venaient pas à la prière en groupe à cette époque (comme les hypocrites qui se disaient musulmans devant les gens mais ne faisaient pas les obligations liées à l'Islam, ou les faisaient simplement si ils étaient entourés de musulmans). Par ces dires, le Prophète (PBSL) aurait peut être voulu que les hypocrites soient démasqués, qu'on les chassent de Médine et qu'on les empêchent de revenir en brulant leur maison.

2ème explication - Le Prophète a peut être souhaiter culpabiliser et faire peur aux gens qui ne venaient pas à la prière en groupe. Ce hadith pourrait donc prendre la forme d'une mise en garde envers les gens qui refuseraient à cette époque de se rendre à la prière en groupe et ce après avoir entendu l'appel à la prière.

3ème explication - Ce hadith n'est peut être pas une parole que le Prophète lui-même a dite mais une parole qu'on lui attribue.

37 - L'aide d'Allah faite au Prophète (PBSL).
Abou Hourayra (QAA) rapporte que le Messager d'Allah (PBSL) a dit :
« J'ai reçu d'Allah deux aides. Le fait d'évoqué la terreur à mes ennemis sans nécessité de combattre, et la faculté de dire peu de paroles riches en signification. »

38 - Ne pas marcher avec une seule sandale.
Abou Hourayra (QAA) rapporte que le Messager d'Allah (PBSL) a dit :
« Quand se rompt le lien qui tient le cou-de-pied ou la bride entre les orteils d'une sandale, son possesseur ne doit pas marcher en portant une seule sandale et garder l'autre pied nu. Il doit soit marcher pieds nus soit porter une sandale à chacun des deux pieds. »

39 - L'invocation et la prédestination.
Abou Hourayra (QAA) rapporte du Messager d'Allah (PBSL) qu'Allah (ST) a dit :
« En faisant des invocations, l'Homme n'obtient rien d'autre que ce que Je lui ai prédestiné. Mais, par cela, Je tire de la charité de l'avare, car il M'offre ce qu'il ne M'aurait jamais offert auparavant. »

40 - La rétribution d'Allah (ST) envers les généreux.
Abou Hourayra (QAA) rapporte du Messager d'Allah (PBSL) qu'Allah (ST) a dit :
« Dépense en charité, Je dépenserai sur toi davantage »

001-010 011-020 021-030 031-040
041-050 051-060 061-070 071-080
081-090 091-100 101-110 111-120
121-130 131-137


A Savoir :

Pour être tenu au courant de toutes les nouveautés du site tousleshadith.com, les mises à jour, et pour voir nos rappels :
Retrouvez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.


fb twitt